CASIO FP-200

Ordinateur individuel portatif

Trouvez-la sur eBay.fr -
 
Item précédent Item suivant

Date d'acquisition: 10/02/2011
Provenance: 

 Le casio FP-200 par Joscelyn, expert Casio :

 L’ordinateur portatif Casio FP-200 fit sa première apparition lors du Tokyo Microcomputer Show au début de l’été 1983. Le seul autre ordinateur à ce format A4 l’ayant précédé fut l’Epson HX-20 lancé en juillet de l’année précédente.

 Casio n’était pas un nouvel entrant sur le marché de l’informatique portable. Le constructeur lança le second micropoche programmable au monde en Basic dès 1981 (après le Sharp PC-1211), le FX-702P, qui fut un joli succès mondial. Ce dernier fut suivi par le FX-801P, un tout en un en tous points identique au FX-702P mais incorporant lecteur de microcassettes et imprimante thermique. En 1982, Casio lança le FX-9000P, un ordinateur de table fortement dérivé du FX-702P mais avec un CA-Basic nettement plus évolué et qui inaugure le système de RAM extensible par cartouches de 4 ou 16 Ko.

 Le FP-200 précéda les frères/cousins NEC PC-8201A, Kyocera KC85, Tandy modèle 100 et Olivetti M-10 de quelques mois. Contrairement à ces derniers qui partageaient un large afficheur de 8 lignes x 40 caractères qui occupaient toute la façade, le FP-200 dut se contenter d’un afficheur de 8 lignes x 20 caractères. L’espace en façade laisse toutefois supposer que Casio avait envisagé un afficheur d’au moins 40 caractères de large.

 Conception modulaire : Seul modèle de la marque à porter la dénomination de « Handheld Computer », le FP-200 se distinguait par la possibilité d’étendre sa RAM de 8 à 32 Ko par 3 modules de 8 Ko. Casio conservera cette possibilité d’extension sur de nombreux modèles par la suite. Un autre aspect distinctif était sa modularité. Il était ainsi possible d’ajouter un lecteur de disquettes 5’’1/4 simple face et simple densité d’une capacité de 70 Ko, ainsi qu’une table traçante 4 couleurs aux mêmes dimensions.
 Outre son C85-BASIC extrêmement complet avec des instructions mathématiques, statistiques, graphiques et de gestion de fichiers fort complètes ainsi que la possibilité de conserver 10 programmes distincts en mémoire (PROG0 à PROG9) comme tous les micropoches de la marque.

 Originalité: Le FP-200 comportait un tableur intégré appelé CETL (Casio Easy Table Language). L’inclusion d’une telle fonction était une première, et Casio continua cette voie sur ses agendas électroniques de poche PF dont le premier représentant, le PF-3000, sortit l’été 1983.

 Casio commit une légère erreur en déportant l’affichage graphique de son tableur sur une R.O.M optionnel (FP-231CE), qui lui donnait enfin un aspect de véritable tableur. En l’absence de grille à l’écran, il fallait concevoir son tableau de tête. Ou plutôt ses tableaux, le FP-200 pouvant en loger 10 en mémoire (FILE0 à FILE9), comme pour le Basic. Pour basculer du Basic au CETL et inversement, il suffisait de basculer l’interrupteur de mode CETL-BASIC en façade.
 Interfaces: Côté interfaces d’entrée-sortie, le FP-200 était assez bien pourvu : le compartiment batteries (4 x 1,5V AA) contenait le connecteur bus pour le lecteur de disquettes. Il disposait en outre d’une interface parallèle au standard Centronics, un port série au format DIN 8 broches hélas limité à 300 bauds, un port 8 broches DIN pour interface cassette (300 bauds), et un connecteur 6 broches propriétaire pour le pavé numérique optionnel FP-210KB. Une trappe au dos contenait le logement pour 2 piles 1,5V AA pour sauvegarder la mémoire et une autre trappe pour les modules R.A.M et R.O.M Enfin, un potentiomètre situé sur le flanc au-dessus de l’écran permet de régler le contraste.

 Particularités: Le FP-200 avait aussi quelques particularités qu’il vaut mieux connaître :
 Lors du changement de piles, il faut taper RESET au clavier pour réinitialiser la RAM.

 La mémoire vive est partagée au départ entre la zone Basic et CETL. Pour la repartitionner, il faut taper AREA nnnn, ce dernier chiffre étant la mémoire dévolue au CETL. Il est à noter que cette opération est possible à tout moment et n’affecte pas les programmes et tableaux déjà stockés en mémoire.

 Le FP-200 comporte un bouton RESET qui n’est pas libellé, situé sur la partie supérieure du flanc droit. Il faut appuyer dessus avec une pointe de stylo bille, par exemple.

 Bien que le connecteur bus de l’interface du lecteur de disquettes soit identique à celui de l’ordinateur de table FP-1000/1100 (qu’il peut par ailleurs utiliser), aucun autre périphérique (double lecteur de disquettes, unité d’extension ou cartouche mémoire) n’est hélas reconnu par le FP-200.

 Avant de pouvoir lancer des opérations INPUT/OUTPUT sur les fichiers, il est impératif de réserver un tampon par canal ouvert à l’aide de l’instruction MOUNT n (en mode Basic) faute de quoi le FP-200 affiche MOUNT Error. Chaque tampon occupe 316 octets (prélevés sur la zone de mémoire CETL) et jusqu’à 15 canaux peuvent être ouverts simultanément.
BoiteVoir imprimante : FP-1011PL
Voir RAM : FP-201
Voir adaptateur : AD-4180



 Présent au musée d'Helsinki

 Retrouvez la présentation du FP-200 parue dans l'Ordinateur individuel n°43 (merci à woodstock).
Périphériques
 Extensions RAM & module CETL II :

 Pavé numérique Casio FP-210KB
Goodies
 Liaison vers magnétophone par cable CMT : Casio FP-1084CMC

 Carte mère :
BibliographieManuel de l'utilisateur

 Téléchargement du manuel en anglais


 Téléchargement du manuel en français (epocalc.net)


 Service Manual (manuel technique) :

 Téléchargement


 Technical book

 Téléchargement
Liens
 Une cassette de programmes postée par Marcus


 Une seconde cassette de programmes postée par Marcus